Escapade à Rapa Nui

C’était trop tentant. Nous aurions pu y venir en bateau, mais il fallait faire des choix ; et puis, d’après ceux qui y sont venus, les mouillages sont agîtés et incertains, surtout en plein hiver comme maintenant. Ils nécessitent de grandes longueurs de mouillage ce que nous n’avons pas.

Nous avons pu le vérifier.

C’est donc depuis Tahiti, Papeete, que nous avons rejoint l’Île de Pâques, Rapa Nui à 4000 km tout de même, par le vol qui continue sur Santiago du Chili. Rapa Nui fait à peine deux fois Belle Île en mer en surface. Nous y séjournerons pendant une semaine.

Arrivés sur place, nous avons voulu louer une voiture, mais nous nous avions, tous les deux, complètement oublié nos permis de conduire ! Donc nous optons pour le VTT qui sur le conseil de nos nouveaux amis bretons, Yolaine et Roland, est le meilleur moyen de locomotion sur l’île quand on est un peu sportif.

L’histoire de Rapa Nui reste mystérieuse et plusieurs théories sont développées quant à l’installation des Moai de plusieurs dizaines de tonnes sur leur plateforme sacrée, dos à la mer. Et personne n’a encore déchiffré les tablettes Rongo Rongo. Ce qui semble certain, c’est que tous les Moai ont été renversés à la fin du 17ème siècle quand, les ressources de l’île s’épuisant, les tribus se sont livrées à des luttes sans merci pour priver leurs adversaires du Mana.

Au cours de la deuxième moitié du 20ème siècle, une cinquantaine de Moai ont été remis debout.

Les vestiges des villages sont présents partout sur l’île. Les fondations des maisons bateaux, Hare Paenga, les 1200 poulaillers entièrement de pierres, Hare Moa, et les Mana Vai, énormes baquets de pierres construits pour abriter les plantations potagères jalonnent le paysage.

Les Pascuans protègent leur île de l’arrivée massive de Chiliens qui trouvent, ici, pour certains, un moyen de fuir l’agitation de Santiago et, pour d’autres, l’exploitation d’une manne touristique. 4 000 touristes en 1980 et 116 000 maintenant pour les 7500 habitants. Le Chili a pris, il y a moins d’un an, des dispositions pour limiter le nombre de touristes et restreindre les installations de Chiliens, les uns comme les autres ne pouvant rester que 30 jours sur l’île.

Si Rapa Nui pouvait garder sa tranquillité et son mystère …

4 commentaires sur “Escapade à Rapa Nui

Ajouter un commentaire

  1. Quand vous reverra-t-on pour nous raconter tout cela..?
    À Pâques, ou à La Trinité (56)…?
    À Pâques, pour l’instant, mais c’est loin et mystérieux…
    Comme le Géant du Manio…
    Biz
    JLC

    J'aime

  2. Encore une destination de rêve : magnifique voyage par procuration pour ceusses qui sont scotchés à leur chaise de bureau. Les superbes photos stimulent l’imagination 😎

    J'aime

  3. Après 3 jours à écouter les chants de marins de Paimpol, je découvre que vous êtes sur l’île de Pâques. Une des îles les plus isolées du monde dont j’ai toujours rêvée ! Mystère et tranquillité, rigueur et liberté, quelques mots clés de votre aventure sur les mers du globe, qui parfois peuvent être agitées…
    Nous continuons à lire le récit de votre voyage. Bon vent ! Bisous Marianne et Denis

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :